Le poisson zèbre

Un poisson zèbre en vadrouille

Us et coutumes du scientificus vulgaris

Comment se passe une session de conférence ?

Cela dépend des congrès, mais en gros, voilà le principe. Plusieurs mois, ou même un an avant le congrès, les organisateurs proposent à des spécialistes d’un thème donné d’organiser une session. Ces derniers sont appelés les « chairman » même en français, et même si c’est une fille. Ces chairman réfléchissent à ce qui leur semble le plus important ces derniers temps et prennent des contacts avec des gens ayant publié tout un tas d’articles sur le thème en question. Le jour J, chaque intervenant fait son speech, suivi de questions généralement courtoises, mais pas toujours !

Dans le déroulement de la conférence elle-même, ne pas oublier qu’on est aux States : on est efficace, mais parfois très décontracté dans l’efficacité. On rentre, on sort de la salle un peu quand on veut, on emmène son café, voire son sandwich. Parfois, il y a même un petit buffet au fond de la salle et on entend le petit « pschitt » des canettes dégoupillées en plein milieu d’une démonstration hyper compliquée! Mais il reste deux tabous : les téléphones portables (qui ne sonnent JA-MAIS, contrairement à chez nous), et les appareils photos pour prendre un « souvenir » des diapos. Ce dernier accessoire est, normalement, absolument interdit. Mais il y a souvent de petits resquilleurs, ce que je ne trouve pas très correct de leur part.

Dernier usage : il est à présent obligatoire, dans la plupart des congrès, d’annoncer ses « conflits d’intérêt » avec ses propres résultats. Généralement, vous êtes tenus de dire si vous êtes consultant pour la boîte qui vous aide dans vos manips, ou, pire, si vous avez des parts dans leur actionnariat. Ce n’est pas dans notre culture, mais là-bas c’est la routine. Ce « coming out » effectué en début de topo permet aux auditeurs de conserver leur esprit critique si l’un des intervenants devient un peu trop lyrique vis-à-vis de tel ou tel résultat pour lequel les « produits machin chose » sont absolument indispensables.

Venons-en aux types d’intervenants : les chercheurs et les médecins étant des gens comme les autres, on a de tout, du cynique au marrant, de la star au passionné, de la bronzée californienne au chétif new-yorkais (oui c’est un cliché, mais comme tous les clichés, il a sa part de vérité) etc… Une espèce particulièrement rigolote est le « faux calme », qui vous annonce d’une voix morne et d’outre-tombe que « c’est vraiment, vraiment excitant de travailler sur ce thème-là ».
Et puis il y a ceux qui soignent leurs diapos (même les stars les font eux-mêmes, le plus souvent), et ceux pour qui le noir et blanc, ça suffit bien… et enfin ceux qui, après 30 ans de certitude sur l’estime, voire l’admiration que leur portent leurs collègues, ne peuvent pas s’empêcher dans rajouter dans le « oui c’est vraiment trop la classe ce qu’on a montré ».

Je finirais la liste par les confus, les difficiles à suivre, parmi lesquels, désolée (attention, deuxième arrivage de cliché), les français et les chinois. Et oui, dur parfois de comprendre de quoi ils parlent. Et particulièrement gênant quand l’intervenant ne comprend pas, trois fois d’affilée, une question posée par l’assistance. Rassurez-vous, c’est de plus en plus rare, mais il en reste…
Parents, saignez vous aux 4 veines et envoyez vos gosses en colos ou en séjours à l’étranger, ils vous en seront éternellement reconnaissants…

avril 24, 2008 - Posted by | Uncategorized

2 commentaires »

  1. vous etiez combien de français?de niçois?qui?il y avait la no 2 d’Estrosi?

    Commentaire par patrick mottard | avril 24, 2008

  2. français, je sais pas, niçois, peut-être 7 ou 8, je sais pas en fait.
    Numéro 2 d’Estrosi? Elle a pas autre chose à faire celle-ci maintenant? (je n’ai pas de smiley qui sifflote d’un air dégagé)

    Commentaire par Clotilde | avril 25, 2008


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :