Le poisson zèbre

Un poisson zèbre en vadrouille

Minority report

Comme je l’ai dit il y a deux jours, les gros congrès américains sont l’occasion non seulement de se mettre à jour des connaissances scientifiques et médicales, mais aussi de rencontrer des collaborateurs, de construire des réseaux, voire de booster sa carrière. Différents ateliers sont consacrés à ces thèmes.
L’un d’entre eux est particulier, à plusieurs titres. Il s’agit des groupes de travail sur les « minorités ».

Au congrès de l’American Association for Cancer Research, ce terme regroupe plusieurs problèmatiques. Il y a d’une part, la question de la prévention et de l’accès aux soins pour les minorités afro-américains, hispaniques, mais aussi parfois asiatiques etc… Ces minorités faisant partie, pour certaines d’entre elles, des américains les plus pauvres, il existe un problème évident auxquels les médecins, les scientifiques et les responsables d’association de patients veulent s’attaquer. Je vous rappelle qu’un très grand nombre d’américains n’a pas ou quasiment pas d’assurance maladie, ce qui est pose un très gros problème si une maladie grave vous tombe dessus ! Beaucoup ne se soignent même pas, ou vendent le peu qu’ils ont…

Mais lorsqu’on parle « minorités » dans un congrès, on parle aussi de l’accession des minorités aux postes de chercheurs, de médecins, et notamment aux postes de responsabilité. Des sessions de travail sont dédiées à l’organisation de réseaux d’entraide et de collaborations, menés le plus souvent par des membres issus de ces minorités. Ce mois d’avril, le Dr Arthur Gutierrez-Hartmann a reçu le prix « Jane Cooke Wright » de l’AACR pour son engagement dans ces programmes. Gutierrez-Hartmann est né à Mexico, mais a fait ses études au Texas. Il a été honoré par de nombreux prix, grâce à ses travaux de génétique.

Le Docteur Gutierrez-Hartmann est responsable du programme des études médicales à l’Université de Denver, Colorado, et dans ce cadre, il a fait passer le pourcentage de minorités sous-représentées parmi les étudiants de 2 à 17% en quelques années, ce qui est nettement plus élevé que la moyenne nationale. Il a particulièrement insisté sur la représentativité des hispaniques, et des « native americans » (autrement dit, les indiens), car Denver fait partie d’une région avec une population importante de ces deux minorités.

Quant à Jane Cooke Wright, qui a donné son nom au prix, elle fut une pionnière de la chimiothérapie. Elle est afro-américaine.

Nous n’avons pas, chez nous, de tels programmes. Nous avons par contre de réels problèmes de diversité dans certains domaines scientifiques, et notamment en biologie. Je comprends que nous refusions les statistiques ethniques pour des questions de morale et d’éthique, et parce que, dans les mains de certains responsables politiques, elles pourraient être mal utilisées. Mais force est de constater que l’on croise beaucoup plus de « minorités minoritaires » dans les couloirs des palais des congrès américains que français. J’ai moi-même vu une différence là-bas, depuis environ 15 ans ; ils sont beaucoup plus nombreux maintenant et ne se « remarquent » plus ! Ces programmes n’y sont sans doute pas étrangers. Je n’ai pas la solution idéale, mais que cela ne nous empêche pas de réfléchir….

avril 24, 2008 - Posted by | Uncategorized

4 commentaires »

  1. Bof en France il y a même des paysannes du Massif Central…

    Commentaire par patrick mottard | avril 24, 2008

  2. pfff, qu’il est bête. :))))

    Commentaire par Rédaction | avril 25, 2008

  3. Et toi as tu fait une intervention?

    Commentaire par patrick mottard | avril 26, 2008

  4. Oui, mais poster seulement, j’en parlerai un peu plus tard…

    Commentaire par Rédaction | avril 26, 2008


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :