Le poisson zèbre

Un poisson zèbre en vadrouille

Des sparadraps et des obsessions….

haddock-tombe.gif

Qui est l’auteur de cette mémorable phrase, d’après le Nice matin d’hier, lundi 3 mars ?
« Mottard c’est le sparadrap du capitaine Haddock…On croit s’en débarrasser et on ne s’en débarrasse jamais. Il nous colle… »

Quelqu’un de l’entourage proche de Patrick Allemand, tête de la liste « Changer d’ère », bien sûr.Comme, ça si quelqu’un doutait de la priorité numéro 1 de Monsieur Allemand (je suis obligée de l’appeler Monsieur et plus «Cher camarade», puisqu’il m’a virée avec tant d’autres de son parti), il saurait à quoi s’en tenir. Ce n’est donc ni le logement (ex-priorité numéro 1 le mois dernier), ni la propreté (priorité numéro 1 dans le Nice Matin de samedi), mais «se débarrasser de Patrick Mottard».
C’est évident dans cette citation, et on peut vous confirmer que ça fait longtemps qu’ils essaient. Je vous dirais bien« Tous à vos Urgo ! », mais en fait, ils se trompent: Patrick Mottard et Nice Autrement, c’est bien autre chose que du sparadrap, ce sont des idées, du travail et aussi, du bonheur. Sans oublier, bien sûr, une constance dans les convictions et une certaine suite dans les idées, ce qu’ils confondent avec de la colle. Voir ici.

(je suis peinée pour la capitaine Haddock, je l’aime bien moi…)

Dernière minute: nous étions 48 à avoir été exclus de deux sections de Nice par la Fédération du PS 06. Et bien il faut en rajouter 12 de plus à la Trinité!

Mes excuses aux nouveaux: je suis obligée de modérer a priori en ce moment, à cause de commentaires très insultants dans le cadre des municipales. Ici, on a le droit de ne pas être d’accord, comme partout ailleurs, mais pas de verser dans la grossièreté et la diffamation. Je rouvrirai les vannes dans 15 jours….

mars 4, 2008 - Posted by | Uncategorized

9 commentaires »

  1. Ca nous fait des copains en plus pour l’exclusion youpi

    Quant à tintin, tu aurais du mettre la scène où ils sont dans le bus et qu’ils ont effectivement un bout de sparadrap qui ne décolle pas. J’aime bien la métaphore 🙂

    Commentaire par marion | mars 4, 2008

  2. Je ne me souviens plus très bien si dans l’article de Nice-Matin on atribue ce propos à Allemand ou à un de ses colistiers… Ce qui ne change pas fondamentalement les choses d’ailleurs.

    Commentaire par Dominique | mars 4, 2008

  3. Moi, naïf ou optimiste, j’avais compris que Monsieur Allemand avouait qu’en effet Patrick Mottard est incontournable et invincible.
    Double aveu d’ailleurs : Celui d’avoir voulu le mettre hors-jeu et celui de constater qu’il ne le sera jamais.

    Commentaire par Claudiogene | mars 4, 2008

  4. voilà Doms. 😉
    Mais Claudio, bien sur que tu as très bien compris…

    Commentaire par Rédaction | mars 4, 2008

  5. Ou on pourra se poser la profonde auestion métaphysique: Est- raisonnable d’entreprendre une campagne électorale comme s’il s’agissait d’une vendetta personnelle? Et est-il par la suite intelligent de faire comme si cette vendetta était le fruit d’une réflexion parfaitement rationnelle quand le comportement aue l’on adopte tend à prouver le contraire?

    En attendant, puisque je ne suis ni viré ni virable, je vais désormais t’appeler de manière systématique « Camarade » histoire de montrer toute le bien aue je pense de cette manière Qu’ont certains de considérer MON parti comme une corporation de notables en cartons.

    Commentaire par Camarade Laurent Weppe | mars 4, 2008

  6. Je ne voudrais pas m’ingérer dans les affaires niçoises mais ce qui me semble dommage à priori c’est que l’énergie dépensée aux invectives ne le soit pas à battre Christian Estrosi.Personne respectable au demeurant mais dont la priorité devrait être de le combattre sur ses idées. Le 17 mars que restera t’il de tout ça ? A mon avis, Christian Estrosi à la mairie. Si il faut toujours respecter l’adversaire c’est encore mieux de ne pas se tromper d’adversaire ou de concurrent. Enfin, je crois. Bon courage.

    Commentaire par Bernard. | mars 4, 2008

  7. Salut Laurent, à quand le blog d’un expat niçois à Berlin? 🙂

    Salut Bernard. Sur le principe, je comprend ton souci.
    Juste une petite remarque pour commencer, c’est le sieur Allemand qui s’est trompé d’ennemi dès le début en voulant virer de la place de chef de l’opposition un homme (Mottard) qui avait fait passer, avec sa liste, la gauche de 20 à 41% des suffrages, et à qui il avait manqué moins de 3000 voix pour être élu en 2001.
    Ben là, bing, le PS + le PC + les Verts (obligés de suivre pour raisons d’appareil ici aussi) + les people , et bien ils sembleraient qu’ils soient retombés à 20%. Je t’explique la situation, comme tu n’es pas de Nice. 😉

    ça c’est l’historique. Mais de toutes façons, dans les faits récents, la gauche arrive péniblement à 30% dans les sondages, toutes listes confondues. Bien sûr, en étant optimiste forcené, on peut se dire qu’elle peut encore gagner (ça fait quand même 20 points de retard…). Ou alors on se dit que ce qui compte, c’est de choisir les conseillers qui siègeront dans l’opposition de gauche au conseil (je te rappelle le mode de scrutin semi-proportionnel). Et dans ce cas, les électeurs ont le choix entre d’un côté (Allemand) des hommes et femmes d’appareil, dont la politique est le métier, et de l’autre (Mottard), des gens qui ont un boulot mais qui ont envie de s’engager pour leur ville, et qui ne sont pas prisonniers des logiques d’appareil et de courants. C’est au choix.

    (Alors bien sûr, les allemanistes vont hurler en disant « coooomment peut-on partir battu d’avance? La gauche va gagner, cela ne fait aucun doute etc… » Faudrait peut-être qu’ils se réveillent…)

    Mais ne t’inquiète pas, c’est la première fois qu’on perd de l’énergie à répondre. Pour le reste du temps, nous avons beaucoup bossé sur des choses constructives, comme en témoigne le site de campagne. 😉

    Commentaire par Rédaction | mars 4, 2008

  8. Bon, ben moi même si mon chef de liste est un sparadrap (et tu es sparadrap adjointe alors? 🙂 ) je compte bien rentrer voter pour lui !!!

    Commentaire par marion | mars 7, 2008

  9. Il fut un brillant candidat
    Et rata de peu la mairie
    Demain il est encore là
    Pour que changent enfin nos vies

    Ce n’est pas le fait du hasard
    Et si il est toujours en lice
    C’est parce que Patrick Mottard
    Aime cette ville de Nice

    Je lui dédie ces quelques vers
    Puissent-ils lui porter la chance
    Qu’il n’ait pas un nouveau revers
    Celui qui porte l’espérance.

    Commentaire par Barack | mars 8, 2008


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :