Le poisson zèbre

Un poisson zèbre en vadrouille

Entretien avec Maurice Winnykamen (1)

 Maurice Winnykamen est né en 1933 dans une famille juive polonaise, dont le grand-père, révolutionnaire, a fui les tribunaux du tsar. Pendant la guerre, Maurice change de noms plusieurs fois et échappe à la déportation grâce au courage de ses parents résistants et d’une famille d’accueil savoyarde, les Pegaz. Après la guerre, il entre très jeune dans la vie active (« je refusais l’école car mon ami et concurrent pour la place de premier de la classe avait été arrêté par les nazis »). Syndicaliste, membre des jeunesses communistes, du MRAP, il entre à l’Université Nouvelle, en étudiant le soir. Il devient cadre à la CGT, puis intégre les entreprises du parti Communiste Français jusqu’à devenir le directeur marketing d’un groupement d’une dizaine de ses entreprises. Il quitte le PC en 1978 lorsque l’existence même de ces entreprises est niée par la direction du parti, Marchais en tête, alors qu’elles avaient été source d’emploi pour les militants et soutien pour le parti lui-même.
Il s’occupe ensuite d’une association pour la réinsertion d’enfants handicapés ou ayant eu des démélés avec la justice.
Depuis 2000 il vit à Nice, entre au Musée de la Résistance, crée l’Association pour la Mémoire des Enfants Juifs Déportés des Alpes-Maritimes (AMEJDAM), et entre au Parti Socialiste lorsque Le Pen accède au second tour de l’élection présidentielle. En 2006, il initie et préside l’antenne régionale de l’association « La Paix maintenant », « qui prône l’amitié entre les peuples israéliens et palestiniens, le droit à l’existence pour chacun d’eux de vivre dans un pays aux frontières sécurisés, qui rejette l’importation sur notre territoire d’une guerre qui n’est pas la nôtre, et qui se bat contre le racisme ».

Maurice Winnykamen est aussi l’auteur de plusieurs ouvrages dont « Hommage ou le récit d’un enfant caché » et « Quel avenir pour le syndicalisme? ». Son dernier ouvrage, « Grandeur et Misère de l’antiracisme, ou Le MRAP est-il dépassé? », un témoignage sur l’histoire du MRAP et ses dérives actuelles, paraîtra en septembre 2007.

L’interview vidéo sera découpée en 7 séquences, au cours desquelles Maurice nous parlera de son enfance, de ses engagements au MRAP et ailleurs, et de l’association « La Paix maintenant », qui organise un grand débat Lundi 18 juin au cinéma Mercury à Nice. Le documentaire du journaliste TV israélien Haïm Yavin « Au pays des colons » y sera diffusé, et le débat sera animé par David Chemla, Président National de La Paix Maintenant.

Deux premièrs séquences ce soir,  la suite demain. Pour plus de détails lire la bio de Maurice sur ce lien.
biographie-maurice.pdf

juin 13, 2007 - Posted by | Uncategorized

8 commentaires »

  1. je suis en train d’arranger le son pour que ça ne siffle plus…

    Commentaire par lepoissonzebre | juin 13, 2007

  2. Je connais bien Maurice. On a fait quelques trucs ensemble (et pas que des parties de tennis), et c’est vrai c’est un type bien.

    Commentaire par richard | juin 14, 2007

  3. la preuve que engagement ne rime pas avec sectarisme…bravo à pz pour la qualité de l’interwiew(et l’idée aussi !) Maurice n’est pas un vieillard mais il est déja une bibliothèque.

    Commentaire par patrick mottard | juin 14, 2007

  4. Il y a des jours où on aimerait bien être niçois!
    Question : tu pourras nous prévenir quand le bouquin sort? Ah, le MRAP…

    Commentaire par thierrykeller | juin 15, 2007

  5. Comme tu dis… 🙂
    Pas de problème Thierry, je te préviendrai. En principe, si tout va bien, il est annoncé sur amazon et sur la FNAC pour septembre.

    Commentaire par lepoissonzebre | juin 15, 2007

  6. Votre Maurice aurait pu écrire MAUS !

    Commentaire par Art Spiegelman | juin 15, 2007

  7. Comment Maurice peut il regretter la fusion des organisations juives démocratiques avec les organisations laïques liées au PCF opérée à la fin de la guerre (cf 2ème vidéo) et se positionner contre le communautarisme, qu’il attribue à la direction actuelle du MRAP ? Il faut être conséquent !
    Soit on est pour une organisation communautaire où on reste entre soi, soit on est pour que tous soient brasés dans une même orga et s’enrichissent de leurs différences !

    Commentaire par Christian 06 | novembre 20, 2007

  8. Christian, je comprend son raisonnement dans le sens suivant: s’il était resté des organisations juives laïques, il n’y aurait peut-être pas que des organisations juives axées pour une très grande part sur la religion. Ce n’est pas un mal en soi d’être axé sur la religion mais ce n’est pas sain de n’avoir que des interlocuteurs religieux dans tout débat de société. Les dérapages sont peut-être plus fréquents dans les associations religieuses que dans les associations qui comptent beaucoup de laïcs. C’est valable pour les juifs comme pour les chrétiens comme pour les musulmans. Il me semble que c’est ça qu’il veut dire (Maurice, si tu passes par là et que je me gourre, fais nous signe!). Ils ont peut-être cru à l’époque que c’était la solution, mais avec le recul, on peut se poser la question.
    Ce à quoi il faut rajouter l’ambiguïté des sentiments des communistes juifs vis-à-vis du communisme soviétique. Comme Maurice le dit, c’était une décision qu’ils ont prise à un moment M, et que lui, maintenant, considère comme une erreur. Mais cette décision de la fusion, il était d’accord avec à l’époque, comme il le dit …. dans la vidéo Numéro 3!! Soixante ans après, on peut changer d’avis au vu des développements ultérieurs j’imagine. 🙂

    Commentaire par lepoissonzebre | novembre 20, 2007


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :