Le poisson zèbre

Un poisson zèbre en vadrouille

Banlieue Triptyque #3C: Roland Castro

castro3.jpg
Suite et fin des deux posts précédents:

Dans ce dernier volet consacré à « Roland Castro« , j’aborderai son engagement en faveur d’une certaine vision de la société, et de la ville en particulier. En avril 2002, il lance le Mouvement de l’Utopie Concrète, avec Cyril Aouizerate, un lieu de réflexion beaucoup plus qu’un parti, avec un manifeste et 89 propositions pour restaurer le lien social.
On a beaucoup dit que ces 89 propositions étaient complètement utopiques. Est-ce bien sûr? Peut-être pour ce qui concerne la mise en place d’une année sabbatique pour tous, pour se former, pour faire le point (utopique certainement, mais foutrement séduisant…)? Peut-être aussi pour le devoir d’hospitalité, de partage et de résistance? Ou pour le service public mondial de l’eau?

Mais bien d’autres propositions sont possibles à mettre en place dès demain, ou après-demain. Quelques exemples:

Remettre la laïcité et les principes républicains à leur juste place: ne pas toucher à la loi de 1905; refuser le CV anonyme franchement débile, ainsi que la discrimination positive basée sur les critères ethniques ou religieux, mais rendre les entreprises publiques exemplaires en terme de représentativité (comment faire de façon pratique? ça je n’ai pas bien compris, si ce n’est par volonté politique).

Refonder et honorer l’école publique, et notamment dans les quartiers dits difficiles: moins d’élèves; des profs plus expérimentés (donc plus âgés, avec une reconnaissance accrue pouvant passer par une augmentation de salaire); refus de l’écrémage précoce et de l’affectation définitive dans des voies seulement professionnalisantes; développement des expériences du type Sciences Po, qui ouvrent les filières sélectives aux jeunes de toutes les classes sociales; responsabilisation des syndicats.

Instaurer un service civique obligatoire, « l’année de rattrapage de la courtoisie républicaine, du respect des femmes et de l’apprentissage du vivre ensemble ».

Redéployer les effectifs policiers où ils sont nécessaires, rétablir une police de proximité (de la ville vers les banlieues, et ne pas seulement envoyer la BAC ou les CRS quand tout flambe).

Et puis, plein de propositions pour le travail, la santé, la culture, la vie politique: zéro charge la première année pour les PME; interdiction des plans sociaux pour les entreprises bénéficiaires; un SMIC au double des minima sociaux; pas de TVA sur les produits culturels; la Turquie dans une Europe laïque; l’intermittence politique (pas de multiples mandats); pas de bénéfices outranciers des compagnies pharmaceutiques sur le SIDA (ça je vous en parlerai une autre fois, c’est tout à fait possible, c’est expérimenté à San Francisco); instauration d’une déjudiciarisation de la société, où les acteurs, comme les maires par exemple, sont handicapés par le principe de précaution (il y a d’ailleurs une grande déclaration « d’amour » à la fonction de maire à la fin de « Faut-il passer la banlieue au Karcher? »); une sécurité sociale pour tous; en finir avec le rôle de président monarque etc…

C’est vraiment complètement utopique tout ça? Moi je ne trouve pas. Je trouve au contraire que ces 89 propositions ont le mérite de remettre les idées et les priorités en place, même si certaines d’entre elles ne me plaisent pas (je n’aime pas la reconnaissance du vote blanc par exemple, et j’ai peur de la proportionnelle…même s’il faudra sans doute s’y résoudre en partie).

Pour faire bonne mesure, Roland Castro prévoyait de se présenter à l’élection présidentielle de 2007, mais a fini par retirer sa candidature faute de signatures. Je n’aurais certainement pas voté pour lui, mais je vous conseille de lire son bouquin « Faut-il passer la banlieue au Kärcher? » (Editions L’Archipel), ainsi que « J’affirme » (Editions Sens et Tonka).

Le site web d’Utopie Concrète, avec le détail du manifeste et les 89 propositions: http://www.utopiesconcretes.org/

mai 20, 2007 - Posted by | Coups de coeur

Aucun commentaire pour l’instant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :